Les Chinois sont-ils en train de faire main basse sur l'Afrique

Publié le par achat-tera-power-level

Alors que s'achève la visite diplomatique du président chinois Xi Xinping sur le 

 

continent africain, la WOW Po du développement de la Chinafrique se pose de 

 

plus en plus.

Atlantico : Le nouveau n°1 chinois sort d'une semaine de visite diplomatique en 

 

Afrique du Sud, au Congo et au Mozambique. Peut-on dire que l'Empire du Milieu, 

 

présent depuis plusieurs années dans la région, est en train de réussir son 

 

implantation africaine ?

Claude Leblanc : On peut dire que oui si l'on considère la chose d'un point de 

 

vue purement économique et diplomatique. En une décennie, la Chine a réussi à 

 

devenir le quatrième investisseur sur le continent, prouesse en soi assez 

 

remarquable, en investissant notamment les marchés locaux du BTP et de la 

 

fraction minière et pétrolière. Cependant, la méthode chinoise lorsqu'il s'agit 

 

de faire des affaires est loin de convenir aux habitants locaux, qui vivent le ph

 

énomène de plus en plus mal. La façon dont ils investissent ainsi que leur 

 

méthode de recrutement sont ainsi loin de faire consensus. Les Chinois ont ainsi 

 

l'habitude de ne faire profiter que les leurs lors de la signature d'un contrat 

 

en Afrique, en important les pièces et la main d'oeuvre de chez eux tout en 

 

souciant peu de l'environnement local. Cette manière de procéder génère ainsi sur 

 

le moyen terme des tensions qui peuvent être préjudiciables.

 

Dans certaines régions, WOW Po l'agitation et après ventes questions d'authenticité difficile peut ainsi enregistrer des poussés anti-chinoises face 

 

à la brutale désorganisation des marchés locaux qu'imposent les commerçants venus 

 

de Chine. Dans un autre registre, les conditions de travail sur des chantiers 

 

appartenant à des compagnies chinoises, notamment des mines, sont loin d'être idé

 

ales et ne font qu'alimenter ce sentiment d'animosité. Les Africains sont en 

 

effet méfiant face à la logique de pure profit qui ressort parfois du 

 

comportement de certaines entreprises chinoises, qui n'hésitent pas parfois à 

 

fermer des usines de manière expéditive en laissant tout le monde sur le carreau. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article